Skip to content Skip to footer

Nous vous souhaitons la bienvenue Animation événementiel nous pouvons prendre en charge la totalités de vos organisations, de la sonorisation jusqu'au thématique EN SAVOIR PLUS
ATTENTION INFORMATION IMPORTANTE CE SITE ET EN CONSTRUCTION IL SERA TERMINÉ LE 24 janvier 2021

Si l’œuvre de la magie peut à la fois revêtir la forme d’un tour de cartes intimistes et celle d’un spectateur tableau théâtral, c’est d’abord parce qu’elle s’exprime au travers de plusieurs genres, dite « branche ». Pour les présenter, il convient d’opérer une distinction entre la magie de scène, et la magie dite « rapprochée ». Si la plupart des genres magiques procèdent de l’une ou de l’autre de ces catégories, il en existe certaines qui révèle des deux catégories à la fois.

Pour décrire une « branches » bien particulière de la magie de scène.
grande-illusion

Il s’agit des Spectacles qui ont vocation à s’adresser à un public assez important. Le magicien va se produire sur scène et présenter une forme de magie très visuelle. Cette catégorie se subdivise en plusieurs sous-ensembles. La magie dite « générale » et la plus courante. Elle englobe des numéros de magie de base de colombes, foulards, liquides et accessoires divers. Dans les numéros de « manipulation », un seul accessoire est au centre de la prestation de l’artiste. Le plus souvent il s’agit de la carte à jouer, de pièces ou de balles. À l’inverse des numéros de « grandes illusions » qui nécessitent un important matériel et souvent la présence d’une partenaire. Ces tours, très souvent spectaculaires, « utilisent » le corps du magicien ou de son assistante. Les effets possibles sont nombreux – parmi les plus connus : la lévitation, l’apparition, la disparition, le transpercement, la téléportation ou encore l’évasion.

Pour la « branches » magie rapprochée
présentation-close-up

Cette magie est toujours très appréciée car elle permet un contact et une proximité entre le magicien et son public que n’autorise pas une prestation réalisée sur scène. Le magicien opère à quelques centimètres de son public, à une table de restaurant par exemple, est réalisée des tours sous les yeux des spectateurs, parfois même dans leurs mains. Le close-up se divise en deux catégories. La « cartomagie » d’abord, lorsque le magicien présente des tours à l’aide de cartes à jouer, la « micromagie » ensuite, qui englobe tous les autres tours possibles qui ne sont pas réalisées avec des cartes, mais avec des pièces, des billets de banque, une corde…

Parlons maintenant des « branches mixtes »
salon

À mi-chemin entre la magie de scène et la magie rapprochée, se situe la magie dite « de salon ». Le magicien officie ici sur scène, mais dans une petite salle, et en présence d’un auditoire assez restreint, généralement moins d’une cinquantaine de personnes. C’est en quelque sorte de la magie rapprochée sur scène. Dans ce type de spectacle, les numéros sont souvent « parlés » et les spectateurs mis à contribution pour participer au tour présenté.

Enfin nous allons évoquer La branche de la magie sans doute la plus prisée du moment : Le « mentalisme ».
shutterstock_183224207

Cette discipline, assez récente, se situe à la frontière de la magie et de la parapsychologie. Le magicien ne se présente généralement pas comme magicien, et déclare exécuter des « expériences » plutôt que de « tours ». Au cours de sa prestation, il donne l’illusion à ses spectateurs qu’il possède des pouvoirs psychiques particulièrement puissants. Les types d’effets réalisés comprennent principalement les différentes formes de lecture de pensée, mais aussi les actions de l’esprit sur la matière ( la télékinésie notamment).

Enfin, il convient d’évoquer un type de magie qui rencontre un franc succès télévisuel: La « street magic »

Ainsi que son nom l’indique, il s’agit de prestations qui se déroulent sur la voie publique parmi les passants. Mais les véritables destinataires de cette forme de magie sont d’abord les téléspectateurs. La « street magic » devrait être plus justement dénommée « magie de rue filmée ». Le magicien implique les badauds dans la réalisation d’effets magiques généralement classiques, mais dont l’impact sur le téléspectateur est rendu considérable du faîte du cadre dans lequel l’artiste opère – la rue – et surtout en raison des réactions particulièrement démonstratives des passants stupéfaits.

« street magic »

« street magic »

Lyon

Notre PUB radio

Statistique

Stars animation
60%
Scène
80%
Close-Up
90%

Nos Partenaires

En cours de traitement

L’agence Chimère

L’agence Chimère

En cour de traitement

Créavenir Crédit Mutuel

Créavenir Crédit Mutuel

Nos Témoignages

En Cours de traitement

Association La Roche

Association La Roche

Button's image

Réflexions sur un projet
d'avenir pour
UNE NOUVELLE ÈRE DE MAGIE

Depuis trois ans, Patrick & Dylan sous statut associatif à ce jour, ont pour but une entreprise qui se veut contemporaine, dynamique, et projette d’ouvrir un magasin sur LYON qui pourra devenir une boutique en ligne par la suite. Un travail réfléchit et une étude de marché approfondie sur ces dernières années.